18 MARS
image1262

INAUGURATION
OFFICIELLE DE LA STATION DE COVOITURAGE

L'inauguration officielle de la station de
Co-voiturage, présente au parking du LEP du Vexin aura lieu le : Vendredi 18 Mars 2016 à partir de 11h00 Nous invitons les Charsiennes et Charsiens interessés a se rendre nombreux à cet événement
Publié le 15 mars 2016
14 MARS
image1261
3

REUNION
D'INFORMATION PUBLIQUE SUR LA STATION DE CO-VOITURAGE COVOIT'ICI

Lundi 14 Mars se tenait une réunion
d'information publique sur la station de covoiturage mise en place au parking du LEP du Vexin. La jeune équipe de la société ECOV est venue exposer le mécanismes d'usage, pour les conducteurs et pour le passager utilisateur. Madame Pascale SOLIGNAC, Directrice des Transports du Conseil Départemental du Val d'Oise était présente également. Elle a exposé la volonté du département, soutenu également par la région Ile de France, de soutenir cette initiative innovante d'alternative ponctuelle au transport public (Bus). Le département finance 5 stations, dont la première a été mise en place à CHARS et la seconde déployée aux Mureaux. La station sera inaugurée Vendredi 18 Mars à 11h00, avec la présence d'Arnaud BAZIN, Président du Conseil Départemental du Val d'Oise Nous invitons les charsiennes et Charsiens interessés a se rendre nombreux à cet événement !
Publié le 15 mars 2016
image1238

URGENT : OFFRE
D'EMPLOI CDD 4 JOURS - STATION COVOITURAGE - CHARS

Urgent Recherche pour 4 jours (Lundi 14 mars au
jeudi 17 mars) personne pour distribuer tracts et faire découvrir le service COVOIT’ICI, à proximité du Lycée professionnel de Chars. Personne ponctuelle et sérieuse, aimant le contact avec autrui, si possible avec formation commerciale et habitant à Chars ou alentours. Rémunération horaire brute : 10€. Contrat CDD 4 jours. Contact : Thomas au 06 23 30 29 20 (thomas@ecov.fr)
Publié le 3 mars 2016
14 MARS
image1237

REUNION
D'INFORMATION PUBLIQUE SUR LA STATION DE CO-VOITURAGE COVOIT'ICI

SERVICE PUBLIC DE COVOITURAGE LOCAL Nous organisons
une réunion d'informations publique le lundi 14 Mars 2016  de 19h00 à 20h00 Salle de l'Age d'or La société Start'up ECOV Opératrice du dispositif,  sera présente et pourra répondre à toutes vos questions, que vous soyez conducteur ou utilisateur potentiel. Nous vous invitons a venir découvrir ce système de transport innovant. Près de 150 Conducteurs se sont déja répertoriés sur le site https://covoitici.fr En savoir plus sur le dispositif : Je clique et j'accède à la vidéo de présentation
Publié le 3 mars 2016
18 JANV.
image1142

DEBUT D'ACTIVITE
DE LA STATION DE CO-VOITURAGE PARKING DU LYCEE DU VEXIN

Le lancement d'activité de la station de
co-voiturage située sur le parking du Lycée du Vexin débute ce lundi 18 Janvier à partir de 9h00. L'équipe de la société ECOV en charge du déploiement de ce dispositif COVOIT'ICI sur Chars, en partenariat avec le Conseil Régional, le Conseil Départemental et la municipalité sera présente 3 jours, du 18 au 20 Janvier de 8h30 a 17h30, pour mieux vous informer, ainsi que les utilsateurs et conducteurs. Nous vous invitons à découvrir le clip de démonstration afin de bien comprendre le mécanisme de ce nouveau type de transport trés innovant ! Bonne route !
Publié le 16 janv. 2016
image1065
4

CHARS - VEXIN :
LE COVOITURAGE ORGANISÉ ARRIVE EN JANVIER

Origine article : Leparisien.fr du 26 Novembre
2015 Comment faire du covoiturage un mode de transport simple et instantané ? Avec les six stations Covoit’ici mises en service en janvier dans les Yvelines et le Val-d’Oise, les usagers vont pouvoir découvrir une nouvelle manière de covoiturer : sans inscription préalable, sans rendez-vous et sans smartphone. Il suffit à l’usager de se présenter à une station et de saisir la destination souhaitée sur la borne. Si le temps d’attente estimé et si les frais de participation lui conviennent, il règle par carte bancaire. Un ticket de transport lui est remis tandis que, sur un grand panneau lumineux en bord de route, un message mentionnant la destination, le nombre de passagers et le gain pour le conducteur apparaît pour alerter les automobilistes. N’importe quel conducteur peut alors s’arrêter et charger le passager. Ce dernier lui remet le ticket de transport qui sert de contremarque. La séquence codée inscrite sur le ticket permettra au conducteur de se faire rembourser en se rendant sur le site Internet de Covoit’ici. « Ces six stations expérimentales installées aux Mureaux, à Flins, à Oinville-sur-Montcient, à Hardricourt, à Vaux-sur-Seine (Yvelines) et à Chars (Val-d’Oise) sont placées dans des lieux stratégiques », explique Thomas Matagne, l’un des concepteurs du dispositif. A Chars par exemple, la station sera basée à proximité du lycée. A Hardricourt, ce sera près de la gare. En 2016, treize autres stations seront implantées dans les deux départements pour compléter le réseau. « L’idée est de permettre aux habitants de bénéficier d’un mode de transport plus rapide et plus spontané que les transports en commun qui sont parfois trop rares voire absents de certaines zones », estime Marc Giroud, le président du Parc naturel régional du Vexin. « A la fois urbain et rural, notre territoire se prête particulièrement à cette démarche », ajoute François Garay (DVG), le président de la communauté d’agglomération Seine & Vexin. A titre d’exemple, un trajet Flins-Les Mureaux (5 km) se fait environ en une heure à pied et on y dénombre 17 bus par jour, soit environ un par heure. En voiture, il faut compter 8 minutes de parcours et il y a 8700 voitures par jour qui empruntent la route. Avec Covoit’ici, il en coûterait 0,60 € pour une attente estimée à seulement quelques minutes en fonction des heures de la journée. Autre exemple : aller de Chars à Vallangoujard (16 km) prend une à deux heures en utilisant deux bus ou bien un bus puis un train. En voiture, il faut compter 20 minutes de parcours et il y a 340 véhicules par jour qui empruntent la route. Avec Covoit’ici, il en coûterait 1,90 € pour une attente estimée à moins de vingt minutes. Selon les études statistiques et sociologiques réalisées par les concepteurs, un conducteur sur trois s’arrêterait pour prendre un usager.
Publié le 29 nov. 2015